Top 10 des questions à se poser pour éviter le vol de votre vélo.

“Un seul antivol, est-ce suffisant pour sécuriser mon vélo?”

Peut-on sécuriser efficacement son vélo à l’aide d’un seul et unique antivol?

Ami(e)s cyclistes, bonjour! J’espère que vous êtes en pleine forme et curieux d’en apprendre davantage sur la manière de protéger efficacement votre vélo contre le vol? La question fréquemment posée à laquelle nous allons tenter de répondre aujourd’hui est: “utiliser un seul antivol, est-ce suffisant pour protéger mon vélo?”

Un antivol? Deux antivols? Davantage? Quelle est la meilleure stratégie? Difficile d’être catégorique sur cette question; certaines personnes de votre entourage vous diront qu’ils n’ont jamais été confronté au vol de leur vélo alors qu’il n’utilisent qu’un seul antivol depuis des années, d’autres, ont déjà pu vivre cette malheureuse expérience en dépit de 2 antivols et d’un tracker GPS dessus…N’y aurait-il que la chance qui entrerait en ligne de compte?

La règle de base consiste à identifier les éléments les plus vulnérables de votre vélo. La tige de selle est-elle vissée ou pouvez-vous la régler en hauteur sans outils? Pouvez-vous retirer vos roues sans outils? Y’a-t-il d’autres accessoires de valeur que vous souhaitez protéger? En faisant le tour du propriétaire de manière objective, vous allez être en mesure d’évaluer la nécessité d’utiliser plusieurs antivols ou non.

L’environnement dans lequel vous comptez laisser votre vélo devrait également influencer votre décision. Il est clair qu’utiliser 3 antivols si vous comptez vous arrêter 3’ pour chercher le petit déjeuner à la boulangerie de votre quartier, alors que vous avez une vue directe sur votre vélo a peu de sens. En revanche, vous sentiriez-vous suffisamment rassuré(e) de laisser votre vélo en pleine rue avec un seul antivol le temps d’un bon film du côté de Toison d’Or à Bruxelles ou dans le Carré de Liège le temps d’un apéritif entre ami(e)s?

Pour l’heure donc, c’est aussi une question de perception. Et de chance. Comment déterminer si l’endroit dans lequel je laisse mon vélo est plutôt risqué ou sûr?

“Owlee affiche instantanément l’ensemble des emplacements de stationnement pour vélos disponibles. Notre communauté de cyclistes partage son avis sur la qualité de ces emplacements.“

N’en faites pas trop tout de même.

En dépit de l’environnement dans lequel vous souhaitez vous rendre, l’utilisation de deux antivols, complémentaire, est très souvent recommandé. Pour une raison assez simple: cela rend le travail du voleur plus compliqué.

Une excellente combinaison de base, efficace, facilement transportable et économiquement très accessible (environ 60€ l’ensemble) consiste à utiliser un cadenas en U minimum ART2* ou Sold Secure gold, avec un cadenas de cadre type “Axa Defender”. Si vous avez déjà eu l’opportunité de vous rendre à Amsterdam par exemple, c’est la combinaison “classique” proposée par tous les loueurs de vélos mais aussi celle la plus fréquemment observable autour de vous.

Ce petit antivol, ultra simple à utiliser et très compact, est également incroyablement résistant par rapport à son encombrement. Il est également très polyvalent puisque vous pouvez y rajouter en option une chaîne en la clipsant directement dessus.

Combinaison Axa Defender avec extension chaîne, tous deux certifiés ART2. Crédits: Velobac.

A noter que depuis peu, BTWIN propose un combo similaire (antivol de cadre + chaîne plug in tous deux certifiés ART2) pour la somme encore plus accessible de 40€.

Faire au moins aussi bien que l’iconique Axa Defender…en beaucoup plus accessible financièrement. C’est la promesse du pack BTWIN Ring Lock 920 + chaîne Plug-in 920 Art 2. Crédits: BTWIN

Si votre capacité de transport est plus importante, une autre combinaison particulièrement efficace consiste à associer un antivol en U (ART3 par exemple) avec une chaîne; le U permettant d’attacher le cadre de votre vélo à un point fixe, tandis que la flexibilité plus importante de la chaine permet d’attacher la roue avant au cadre par exemple afin de sécuriser l’ensemble.

Une fois que vous avez compris l’idée, c’est une question de goût et d’appréciation du risque. Il est clair que si l’achat d’un vélo représente une somme d’argent importante pour vous, vous serez plus enclin à combiner 2 solutions de haute sécurité comme l’utilisation d’un U avec un antivol pliant tous deux ART2 minimum, par rapport à un autre utilisateur qui achètera un vélo d’occasion et pour qui un simple U sans label particulier sera suffisant. Surement par fatalisme devant la probabilité de se faire voler son vélo. C’est pourtant une erreur de raisonner ainsi.

La plupart des vols de vélo sont des vols d’opportunité; le voleur préférant s’attaquer aux vélos les plus faciles à dérober. Protéger efficacement son vélo, c’est aussi prendre ses responsabilités dans la lutte contre la vente de vélos volés d’occasion.

Gert, en train de vous présenter la première version de son traceur GPS en 2000. Peut mieux faire.

L’utilisation de dispositifs type traceurs GPS est appelé à se généraliser dans les années à venir sur le vélos neufs, mais reste encore marginal en tant que tel pour lutter contre le vol de vélos moins récents. C’est une sécurité additionnelle mais est-elle suffisamment dissuasive à elle seule? Si les voleurs savent vraisemblablement que certaines marques de vélos, comme VanMoof, Angell, Stromer ou encore Cowboy sont intrinsèquement équipés de cette technologie, cela les empêche-t-il pour autant de tenter leur chance de temps à autre? Probablement pas à l’heure actuelle à en croire les retours d’utilisateurs. En outre, la quasi totalité de ces marques invitent l’utilisateur à souscrire une assurance contre le vol lors de l’achat, dont les conditions générales stipulent que le vélo doit être attaché à un point fixe avec un antivol ART2 minimum. Le tracker semble donc être un bon antivol secondaire, couplé à un système mécanique traditionnel pour le moment.

De plus, l’utilisation d’un traceur, même s’il présente un effet dissuasif indéniable, reste plutôt réactif: vous ne l’utilisez qu’une fois que votre vélo est volé. Vous augmenterez toutefois très significativement vos chances de pouvoir localiser votre vélo et c’est loin d’être négligeable. Toutefois, l’antivol physique à un rôle lui proactif: celui de protéger votre vélo. Alors si vous avez un billet de 100€ à investir dans une solution de protection, mieux vaut rester pour le moment sur 2 antivols “physique” qu’un seul traceur GPS “digital”. Si vos moyens le permettent, l’utilisation d’un traceur comme le système Invoxia couplé à un U par exemple peut également constituer une bonne protection contre le vol.

Zoom sur le Bike Tracker Invoxia: un petit éclairage arrière connecté qui détecte les mouvements suspects et indique la localisation précise de votre vélo. Crédits: Invoxia

Tiercé, quarté, quinté+

En synthèse, une bonne combinaison permettant de lutter contre le vol de vélo pourrait être la suivante:

  • Commencez par évaluer le risque de l’environnement dans lequel vous vous trouvez. Un jeu d’enfant grâce à Owlee!

“L’objectif d’Owlee est simple: proposer une lecture fiable et immédiate des emplacements de stationnement pour vélos les plus sécurisés autour de nous, certifiés par la communauté.”

  • Sécurisez en amont les éléments les plus vulnérables de votre vélo: bannissez les blocages de roues rapides, préférez les boulons, voire les axes de roue antivol.
  • Utilisez au minimum un U pour attacher votre cadre et votre roue avant à un point fixe. Si c’est impossible, préférez l’usage de 2 antivols complémentaires en multipliant les points d’accroche si possible.
  • Si votre budget le permet ou si la valeur de votre vélo (sentimentale comme financière) le justifie, le traceur GPS augmentera votre chance de localiser votre vélo après un vol et de donner des informations très précises aux autorités.

J’espère que ce nouveau petit billet vous permettra de renforcer la sécurité de votre vélo lors de vos déplacements et vous aidera à constituer la meilleure combinaison possible!

Vous souhaitez être informés du lancement de notre application permettant d’identifier les emplacements de stationnement pour vélos les plus sécurisés? C’est par ici!

https://owlee.be/

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager autour de vous pour nous aider à lutter contre le vol de vélos!

A très bientôt!

Erwan, Owlee

Owlee is the best app for cyclists to ride safer and help them protect their bikes. Find secure parking spots. It’s free | www.owlee.bike

Owlee is the best app for cyclists to ride safer and help them protect their bikes. Find secure parking spots. It’s free | www.owlee.bike